Nombre total de pages vues

mercredi 29 mai 2013

Forêts enchantées


Photo prise sur le net

Forêts enchantées

Petite, mes parents me racontaient
Des histoires fantastiques peuplées de fées
Qui vivaient dans les bois, Pas très loin de chez moi
Ces petits gardiens minuscules et qu’on ne voit pas
Se montraient à ceux qui le méritaient
Ceux qui étaient respectueux des bois
Et des forêts qu’on disait enchantés
Nous, qui partions souvent y ramasser des champignons
Avec frère et sœur guettions le moindre son
Qui nous aurait alertés de la présence insoupçonnée
Curieux de voir leur frimousse mystérieuse
Que nombre d’histoires décrivaient merveilleuses
Nos cœurs haletants, aux aguets nous étions
Mais toujours, cent fois hélas, nos yeux restaient ronds
Nous prenions toujours garde à ne rien déranger
Lorsque nous passions à côté d’un mortel champignon
Petit chapeau rouge à points blancs nous ne touchions
Car aux dires des adultes c’était le fruit délectable
De ce petit peuple intriguant et redoutable
Chacun de nous s’imaginait être l’élu ayant mérité
L’honneur de les voir enlever, leur couverture d’invisibilité
Alors, à chacune de nos virées, nous continuions à scruter
Dans l’espoir un jour, peut-être, de pouvoir les croiser
Aujourd’hui encore, je berce de la même histoire
Mes filles dont l’aînée porte les prénoms de deux fées
Pourquoi ? vous insurgerez-vous, incroyants notoires
Simplement pour aimer et préserver nos belles forêts
Et qui sait, espérer secrètement les rencontrer !

Marisa FOURÉ (29/05/2013)
Tous droits réservés