Nombre total de pages vues

dimanche 19 septembre 2021

Te dire Je t'aime...


Pour te dire "Je t'aime",

il faudrait t'armer de patience, de douceur et de beaux sentiments.

Ceux-là mêmes qui éclosent au détour d'un chemin

tracé par deux vies qui se rencontrent enfin.

Une approche subtile à l'heure d'une aube nouvelle

où tout reste à écrire et à vivre intensément.

Comme si le glas sonnait l'à rebours de la fin

dans l'urgence de ce qui reste à aimer.

Il y a dans toutes les rencontres un mystère à découvrir

Une chasse aux trésors que l'on doit mériter.

Mener l'assaut de front peut être dangereux

lorsque la forteresse semble inaccessible.

Seul un chevalier en armure pétri de sentiments nobles,

avec d'infinies attentions pourrait ouvrir une brèche.

Pour se laisser dériver dans ce flot vibrant d'amour

il faudrait baisser les armes, se délester du poids des souffrances,

se mettre à nu corps et âme pour montrer ses failles.

Les élus sont rares, seuls ceux qui acceptent le combat

tout en redoutant une issue fatale s'y confrontent.

Tenter le tout dans un jeu de séduction

conjugué aux brûlures du feu des passions.

Alors peut-être que ce "Je t'aime" fleurirait à mes lèvres

pour éclore sur les tiennes.

C'est en cela que réside le mystère d'aimer ou pas...


Tous droits réservés

le 19/09/2021

vendredi 18 juin 2021

Un baiser

 


Il a suffi d’un baiser, pour que mon âme bascule

Cette douceur de nos lèvres mêlées

a ouvert une brèche dans mes possibles

Mon corps tout entier a vibré à la langueur de nos gestes, 

au rythme lent de nos effleurements

Un silence, un murmure qui ressemble aux battements de nos cœurs

Et là plus rien n’existe que le présent, notre heure en cet instant

Au dehors, tout s’est arrêté,

Seuls les oiseaux sont les témoins anonymes de nos rapprochements,

De cette fougue qui nous étourdit

Emportant tous les freins, faisant tomber nos barrières

Presque étonnés de ce qui nous arrive,

Je me jette à ton cou, à tes bras sécurisants et je doute d’un tel bonheur qui m’est donné

Il y a ces blessures, ces désillusions encore présentes au plus profond

Une petite voix intérieure me dit de ne pas trop y croire, qu’il s’en ira et

Je saigne déjà

La douleur s’insinue, elle veut prendre place mais je la balaye,

Je veux y croire encore et toujours,

Que serais-je sans amour à donner et à recevoir ?!

A tout prendre, me délecter de ces précieux moments intimes,

Demain sera un autre jour…

 

Marisa F (18/06/2021)

Tous droits réservés

dimanche 31 janvier 2021

De charme et de sentiments

 


Le charme délicieux et désuet 

des sentiments amoureux,

Je le veux toujours à toi dédié.

Il y a dans ces tumultes 

un arc-en-ciel de nuances vibrantes

Lorsque je pense à toi, 

mes yeux en sont aveuglés.

J’aime ces instants où je m’arrête 

dans ton souvenir,

Lorsque je me pause discrètement 

dans les replis de ce parchemin.

Alors je ressens toute la douceur 

des mots d’amour perlant à mes lèvres

Sans un son pour te les murmurer.

Des frissons délicieux 

Parcourent nos liens invisibles

Et je te sens soudain près de moi.

Touche ma peau de tes mains légères,

Dis-moi encore la fougue de ton désir

Donne-moi ton temps si précieux 

Que tu réserves à tant de futilités.

Je veux être pour toi une reine,

Une nymphe joyeuse qui égaie

Nos jours communs

Ces moments intenses offerts,

Donnés en offrande des jours incertains.

Je vogue de-ci de-là 

au hasard de mes rêves,

Ceux qui te ressemblent 

sont les plus beaux

Grave-les dans ton cœur 

pour ne jamais oublier

Que le plus fou est celui

que je dépose à tes pieds.

Nul égo si fort soit-il 

ne saurait s’interposer

car t’aimer est à ce jour

mon plus bel aveu.


Marisa F (31/01/2021)
Tous droits réservés

mercredi 27 janvier 2021

Rendez-vous

 Je me morfondais jour après jour,
âme errante dans ce monde immobile
vibrante de peur et de frustration,
attendant celui de te revoir.

C'est dans ces dernières heures proches
de ce rendez-vous que je prends
conscience du manque véritable de ta peau.

Mon coeur se déchaîne refusant le calme
des heures passées à t'espérer et cogne à
mon âme qui tangue dans le flot des souvenirs.

Il y a la crainte qui rôde dans l'ombre du doute
et de la foi qui s'en mêle porteuse d'heureux
moments à venir.

C''est ainsi que je vis cette échéance sur le chemin
rythmé du tic tac cheminant jusque dans tes bras.
Nous échangeons nos frénésies en de courts messages
qui en disent long tel des enfants dans l'attente
de leurs cadeaux.

Mon esprit me projette en nos retrouvailles lorsque
m'ouvrant ta porte un sourire de joie brillera jusque
dans tes yeux, tes lèvres avides des miennes y 
déposeront tes mots d'amour.

Ah mon cher amour que j'aime cette attente et
redoute ce temps déferlant où les dernières minutes
sonneront le glas de notre séparation !

Ô temps suspends ton vol pour nous offrir l'éternité
à s'aimer dans l'oubli de ce qui nous entoure avec la
force des sentiments pour nourriture.

Marisa F (26/01/2021)
Tous droits réservés.

dimanche 17 janvier 2021

Ephémère nostalgie



Le jour se lève, tu n'es pas là...

Je regarde au dehors, le ciel encore sombre se mire de tâches plus claires

d'un beau bleu diaphane augurant d'une belle journée.

En cette heure matinale, où tout est calme, le vent murmure et 

les branches des arbres me parlent dans un langage inconnu

mais que je devine bienveillant.

Une fraîcheur enveloppante rafraîchit mes pensées qui divaguent

jusqu'à toi...

J'ai mille mots qui me brûlent les lèvres que j'aimerais coucher sur 

les tiennes.

Je cherche cette faille dans l'immensité où te rejoindre mais tu ne te doutes

pas un instant de la chaleur de mon amour.

Doux songes inconstants qui virevoltent dont les volutes parfumées 

ne peuvent t'embaumer.

A l'horizon paraît soudain des teintes rougeoyantes, une toile peinte en live

où les coups de pinceau nuancent la voie lactée de la couleur de mes sentiments.

Il ne manque plus que toi à mes côtés pour que le bonheur soit total.

Que mes mains prennent les tiennes pour danser dans la chaleur de nos corps

qui se cherchent et s'abreuvent.

Un jour de plus à t'attendre, à espérer chaque minutes un message spontané

qui me dit que tu m'aimes toujours ;

que tu ne m'oublies pas malgré la distance cruelle et lourde de silences.

Tu es loin de mes yeux et si près de mon coeur, mon souffle parfois n'est qu'un

battement vibrant de souvenirs.

Et pourtant le temps continue sa course, sans se soucier de mes états d'âme.

Il se délecte à ignorer mes appels et la souffrance de me sentir si seule.

Ephémère nostalgie ne t'attardes pas trop auprès de moi, reprends ta route vers

de nouveaux horizons car je sais qu'après ton passage refleurira l'espoir.


Marisa F (16/01/2021)

Tous droits réservés.



vendredi 1 janvier 2021

En filigrane

 


Ma page a ton visage en filigrane
J’y couche en vagues à l’âme nos souvenirs

Ton absence a un goût amer
Et mon amour te tient bien au chaud

Auprès de mon âme, sous les replis de ma peau,
Tes caresses imprimées m’enveloppent
D’une douce mélodie

Même dans l’attente,
Je m’y réfugie pour ne pas sombrer
Dans la tristesse

Les amours aussi belles soient-elles
Ont leurs revers

Tout est blanc et noir, une dualité s’y loge
La mienne porte ton nom et je me désespère en silence

Les notes que joue mon cœur se désaccordent parfois
Et je m’aveugle de colère et d’incompréhension

Mes yeux s’embrument de larmes retenues
Que tu ne verras pas

Mes cris se bloquent dans ma gorge
Mes paroles muettes tu ne les entendras pas

Mais elles te parviendront en une caresse
Délicate portée par le vent,

Un souffle si léger que tu penseras à moi
Avec l’envie de me revoir et nous parler d’âme à corps

Les flocons neigeux habitent ma tête
Ils m’émerveillent lorsque tu y es présent

Un sourire illumine mes lèvres qui bientôt
se lieront aux tiennes tant désirées

Je suis l’amour et tu es ma joie
L’un et l’autre s’animent d’espoirs

Ma joie déborde à l’idée de nous retrouver
Mon amour irradie pour te l’offrir en cadeau 

Marisa F (01 01 2021)
Tous droits réservés

jeudi 17 septembre 2020

La boîte à trésors



Ce silence entre nous résonne à mes oreilles

lancinant, insidieusement

il ne me laisse aucun répit.

Tout me rappelle à toi,

nos caresses et l'odeur de ta peau,

ancrée au plus profond,

imprégnée jusqu'à mon âme meurtrie.

Je voudrais te chasser de mes pensées,

mettre ton souvenir dans une boîte à trésors

et lorsque le manque se ferait trop dur

l'ouvrir pour danser dans tes effluves amoureux.

Je me bats chaque jour,

contre cette irrésistible envie de te voir,

de te sentir tout contre mon corps

même si je sais que c'est pure folie !

Alors je reste seule, engluée dans cette dépendance

à notre amour silencieux et distant

Cette attente de nos retrouvailles toujours trop lointaines

est une torture que je m'inflige. 

Je m'accroche à cet espoir insensé 

qu'un jour tu m'ouvres la porte de ton cœur 

et que tu ne vois plus que moi..

Seule cette échéance, ce rendez-vous plein de promesses

nous lie et mon désir grandissant dans cette perspective

me redonne vie une fois de plus...


Marisa F (17/09/2020)

Tous droits réservés


 

A fleur de peau

 Je rêve de morsures et de griffures métaphoriques,

celles que tu assimiles à l'ancrage de notre relation naissante

et celles de nos rituels amoureux en devenir...

Je les espère et je les désire aussi intensément que toi

Mes morsures seront douces et sensuelles,

accompagnant nos jeux amoureux

Elles ne te blesseront pas mais seront l'expression

de ma fougue et de mon impatience grandissante

Mes griffures seront les sillons invisibles

que mes doigts dessineront à fleur de ta peau,

sans te blesser ils provoqueront les frémissements

de chaque parcelle de ton corps vibrant...

et ces frissons seront pour moi la porte ouverte

aux sensualités que l'on ne dit pas mais qui se vivent

dans un râle ou un souffle saccadé et languissant...

Je t'espère aussi prévenant que je le suis,

mus pas des envies d'éternité, au septième ciel de nos rêves

nous cheminerons main dans la main, coeur à coeur

sur la voie de l'extase au rythme de nos pulsations.

Qu'il est bienfaisant ce transport des sens !

il est porteur de toutes les promesses de se donner l'un l'autre

et dans cet espoir aux lendemains qui chantent

nous voguerons et tanguerons dans le flux et reflux de la passion


Marisa F (17/09/2020)

Tous droits réservés