Nombre total de pages vues

mardi 21 mai 2013

Dunes ardentes




Photo prise sur le net

Dunes ardentes

Je voguais sur cette peau d’huile
Voilier cheminant lentement
Sous cette aurore en clair obscure
Mirant tes reflets charnels purs.
Un parchemin de perles virginales
Trace un délicat chemin
entre tes monts Vénusiens
Sur lesquels se posent
Corsaire, mes aériennes mains,
d’une douceur exquise
ils sont ma terre promise.
En Peintre inspiré je les dépeins
Du bout de mon pinceau mutin
Passant et repassant sans fin
Affinant les courbes de tes reins.
D’une caresse experte et subtile
je poursuis mon exploration habile
Esquissant le galbé de tes jambes fines
de reine, velours que je dessine
 pour chavirer dans l’abysse coloré
Du point délicieusement ambré
Brûlant, qu’enfin j’ose explorer.
Ô ma muse, mon aimée déesse
Mon corps t’aborde avec ivresse
et mon cœur tangue et se remplit
des turbulences d’un amour infini.

Marisa FOURÉ (21/05/2013)
Tous droits réservés